workshop pour le département céramique de la Cambre, Boitsfort, mars 2021


En Septembre 2020, J’entends parler d’un chateau situé à Watermael-Boitsfort. Cette propriété recèlerait des traces d’une ancienne résidence informelle de céramique. Je prends contact avec le propriétaire et je m’y rend.

J’arrive à un moment crucial de prise de décisions, le château vient d’être acheté, les projets sont flous et il existe chez le propriétaire une envie de faire revivre l’activité céramique du lieu, sans pour autant avoir de connaissances dans ce domaine.  En plus d’un nombre important de pièces éparpillées sur le domaine (muraux, sculptures, vases, tessons…), je découvre un four à bois abandonné.

Étant en train de concevoir un workshop pour les étudiants de céramique de la Cambre, je cherche à offrir un outil commun à l’école avec l’idée d’inviter à se questionner sur les modalités de production et d’usages partagés. Je suis donc particulièrement intéressée par ce potentiel prétexte d’apprentissage. À l’état de ruine latente, j’imagine qu’il peut même devenir un outil accessible pour l’école si la restauration est possible.

Ce four présente plusieurs intérêts. La technique de construction utilisée, importée du Japon dans les années 40 grâce à la publication du livre de Bernard Leach, éveille en Belgique une pratique de cuissons à bois qui a largement imprégné la production artistique occidentale depuis. Nous savons d’ailleurs que le four a été utilisé par des céramistes tel que Antoine de Vinck, un des artistes majeurs de cette génération de “passeurs”. Ce four est donc le témoin d’une Histoire particulièrement intéressante à creuser.

De plus, il existe peu de four à bois dans les environs de Bruxelles, à 20 min de La Cambre, il est donc un outil pédagogique extrêmement pratique qui pourrait confronter les étudiants à une étude et pratique de la cuisson, à des techniques anachroniquement nouvelles, et un rapport au feu qui devient “luxueux” dans nos contextes de praticiens modernes et urbains.

J’organise donc une seconde visite avec Caroline Andrin et Joëlle Swanet (professeure responsable du département céramique et professeure de technologie à la Cambre). S'ensuit la définition d’une proposition de workshop pour Mars 2021: une semaine avec les étudiants du département céramique, travaillant ensemble (en bibliothèque et sur place) à rassembler des données hétérogènes autour de ce four.


À quelle température est-il monté ?

Comment était-il utilisé? Par qui ?

À quoi ressemblaient les cuissons ?

Quelles pièces sont sorties du four ?

Quand a-t-il cuit pour la dernière fois ?

Peut-il être réutilisé ?

Sinon comment puis-je rendre compte des  expériences dont il a été témoin ?

Peut-il devenir un outil partagé ? De quelle manière ?

Puis-je induire une direction à la future activité céramique du lieu  ?






Les slides suivantes, organisé pour une conférence au MUDAM, Luxembourg, le 2 avril 2021, résultent du workshop réalisé avec les étudiants et étudiantes de la section céramique de la Cambre. Sur 4 jours, nous avons occupé le lieu et fouillé dans le passé et dans le sol, autour et dans le four, ensemble.  

La présence d’un four à bois sur le site est à la fois un prétexte d’analyse et d’apprentissage, et une opportunité de se questionner sur un usage commun. Comment était-il utilisé ? peut-il être restauré ? et comment cuirait-il dans le futur ?